Rechercher

Boite critiques

 

Agents super zéro (Javier Fesser)

note: 1Pas pour les enfants. Daneel - 11 novembre 2018

Très vulgaire, ce d'animation a fait peur a mes fils de 7 et 5 ans. On ne l'a pas regardé en entier.

La Fontaine (Erik Orsenna)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

Portrait du poète abordant sa vie personnelle, ses problèmes d'argent, ses infidélités, son implication dans les querelles politiques, son rapport à la nature ainsi que son oeuvre prolifique. Une évocation biographique très personnelle.

Livre léger, malicieux, cette biographie qui fait la part belle aux fables mais surtout aux contes subversifs écrits par Jean de La Fontaine, est accessible à tous, et se lit comme un roman grâce à la verve d’Erik Orsenna.

Histoires extraordinaires des matières premières (Alessandro Giraudo)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

Une histoire des matières premières et de leur impact sur la vie économique au cours des siècles, en une quarantaine de courts chapitres : le sel, l'obsidienne, le blé, le cacao ou encore le goémon.

Livre d’anecdotes économiques et historiques, ce livre se lit comme un roman. Conseil de lecture.

La nappe blanche (Françoise Legendre)

note: 4club lecteur - 28 septembre 2018

Petit bijou de sensibilité, de poésie et de finesse. De véritables tableaux animés composent ce court roman.

Toute la lumière que nous ne pouvons voir (Anthony Doerr)

note: 4club lecteur - 28 septembre 2018

Très belle lecture, écriture envoûtante, livre « sensitif ».

LaRose (Louise Erdrich)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

Dakota du Nord, 1999. Au cours d'une partie de chasse, Landreaux Iron tue accidentellement Dusty, le fils de 5 ans de son ami Peter Ravich. Horrifié, il décide de respecter une ancienne coutume de sa tribu indienne et offre son plus jeune fils, LaRose, aux parents en deuil. Cette décision, mise en parallèle avec un événement similaire survenu dans les années 1840, bouleverse les deux familles.

Histoire bouleversante, roman aussi déchirant que nuancé. Histoire envoûtante.

Matière à rire (Raymond Devos)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

L'intégralité des sketches en un seul volume.

Un régal de finesse, de fantaisie et de drôlerie.

Cette chose étrange en moi (Orhan Pamuk)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

En 1969, âgé de 12 ans, Mevlut quitte son village d'Anatolie pour devenir marchand ambulant de yaourt et de boza comme son père et son oncle. Il sillonne les rues, à la poursuite de ses rêves et de l'amour, et assiste aux transformations de la ville.

A travers la vie de Mevlut, on voit l’évolution de la ville d’Istanbul. Livre intéressant

Le maître de la lumière (Jean-François Bazin)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

Saint-Claude, Jura, fin XIXe siècle. Ulysse Vuillard devient tailleur de diamant, contrariant la volonté de son père, maître pipier. Il se marie avec Julie de Belleroche, dont il est éperdument amoureux. Cependant, Ulysse se laisse dévorer par son ambition. L'idée de créer un diamant que le monde entier envierait le hante. Cette obsession pourrait lui faire perdre Julie.

On entre dans le milieu des diamantaires. Roman agréable à lire et très documenté (négoce du diamant, coopératives…). L’auteur s’est appuyé sur une thèse pour enrichir sa documentation.

Conseil de lecture.

La tache (Philip Roth)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

Coleman Silk, professeur à l'Université d'Athena, a traité deux de ses étudiants noirs toujours absents de spooks, ce qui veut dire invisibles, alors que c'est aussi un terme péjoratif appliqué aux Noirs.

C'est le début de l'humiliation pour Silk. L'histoire de l'Amérique moderne, celle de 1940 à 1998 vue à travers l'histoire de ce personnage.

Prix Médicis étranger 2002.

Couleurs de l'incendie (Pierre Lemaitre)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

En 1927, à la mort de son père, Madeleine Péricourt se retrouve à la tête d’un empire financier. Mais son jeune fils Paul marque de façon tragique le début de sa déchéance. En butte aux ambitions frustrées et aux jalousies de son entourage, Madeleine tente de s'en sortir.

On s’amuse beaucoup avec ce récit. Ironie, humour émaillent l’histoire, qui prend des allures de roman-feuilleton. Livre audio, lu avec brio par l’auteur. C’est une vraie réussite.

Eugenia (Lionel Duroy)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

Roumanie, 1935. Lors d'une conférence à l'université de Jassy, l'écrivain juif Mihail Sebastian est attaqué par des étudiants antisémites. Une jeune femme s'élève pour prendre sa défense. Dès lors, Eugenia ne cesse de combattre la haine des Juifs, alimentée également par sa propre famille, au fur et à mesure qu'elle se rapproche de Mihail. Un roman inspiré du journal de Mihail Sebastian.

Livre remarquable. Donne un éclairage sur la façon dont peuvent se répandre les préjugés.

Conseil de lecture.

Harriet (Elizabeth Jenkins)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

La sombre destinée d'Harriet, une jeune femme riche mais simple d'esprit. Séduite par Louis Staunton, elle l'épouse avant qu'il ne la séquestre au premier étage d'un cottage. Pendant qu'il mène une vie de luxure en compagnie de son amour de jeunesse, de sa soeur et de son beau-frère, Harriet et son bébé sont abandonnés à leur triste sort.

Contemporaine de Jane Austen, la narration est pourtant très contemporaine. Intrigue très subtile, habilement menée.

Conseil de lecture.

Les filles au lion (Jessie Burton)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

En 1967, Odelle, originaire des Caraïbes, vit depuis quelques années à Londres. Elle travaille dans un magasin de chaussures mais rêve de devenir écrivaine. C'est donc le coeur plein d'espoir qu'elle voit sa candidature comme dactylographe dans une galerie d'art acceptée. Elle entre au service de Marjorie Quick, un personnage haut en couleur qui l'encourage à écrire.

Conseil de lecture, livre intéressant.

Une vie comme les autres (Hanya Yanagihara)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 28 septembre 2018

Les destins croisés sur une trentaine d'années de quatre amis de faculté, décidés à conquérir New York : Malcolm, architecte métisse, JB, peintre d'origine haïtienne, Willem, apprenti acteur venu de Scandinavie, et Jude, qui a choisi la carrière d'avocat. La trame du récit se concentre peu à peu sur ce dernier, personnage énigmatique.

Roman dur, violent mais passionnant.

L'amie prodigieuse n° 01 (Elena Ferrante)

note: 3club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

A la fin des années 1950, Elena et Lila vivent dans un quartier défavorisé de Naples. Malgré des études brillantes, Lila abandonne l'école pour travailler avec son père dans sa cordonnerie.

Elena, soutenue par son institutrice, étudie dans les meilleures écoles. Durant cette période, elles suivent des chemins qui se croisent ou s'écartent.

Prix des libraires du Québec 2016 (roman hors Québec).

On ne présente plus cette saga. Magnifique et addictif

Les mille et une gaffes de l'ange gardien Ariel Auvinen (Arto Paasilinna)

note: 2club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Aaro Korhonen décide d'ouvrir une brocante-bouquinerie-salon de thé à Helsinki, où il retrouve un ami, Oskari Matto. Lorsqu'un ange gardien, Ariel Auvinen, est chargé de veiller sur Aaro, celui-ci voit ses projets contrariés par son protecteur, l'ange tentant de l'empêcher de vendre de l'alcool dans son salon et prétendant choisir son épouse pour lui. Un démon tente alors d'évincer Ariel.

Désopilant

Monsieur Origami (Jean-Marc Ceci)

note: 3club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

A 20 ans, Kurogiku tombe amoureux d'une femme et quitte le Japon pour la retrouver. Il s'installe en Toscane, où il vit en ermite durant quarante ans. Il s'adonne à l'art du washi, papier artisanal japonais, dans lequel il plie des origamis.
Quand un horloger arrive avec le projet de fabriquer une montre avec toutes les mesures du temps disponibles, Monsieur Origami est troublé.

Premier roman.
Zen –on plie et replie pour s’imprégner de cette ambiance de calme et de sérénité.

Le coeur qui tourne (Donal Ryan)

note: 2club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Dans un petit village irlandais frappé par la crise économique, des tensions émergent et se multiplient dangereusement. Un meurtre est commis, un enfant kidnappé et c'est une communauté toute entière qui se retrouve en état de choc.

Premier roman.
Suite de portraits, tensions et rivalités jusqu’à ce que l’irréparable se produise.
Difficile sans concession. Excellent.

L'oiseau des neiges : tome 02 (Tracy Rees)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

En Angleterre, à l'époque victorienne. Amy Snow, une orpheline trouvée dans la neige lorsqu'elle était nouveau-né, doit entreprendre un périple aux quatre coins du pays pour découvrir le secret de son amie et protectrice Aurelia Vennaway.

Premier roman.
Roman qui tient en haleine, construit comme un jeu de piste.

L'oiseau des neiges: tome 01 (Tracy Rees)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

En Angleterre, à l'époque victorienne. Amy Snow, une orpheline trouvée dans la neige lorsqu'elle était nouveau-né, doit entreprendre un périple aux quatre coins du pays pour découvrir le secret de son amie et protectrice Aurelia Vennaway.

Premier roman.
Roman qui tient en haleine, construit comme un jeu de piste.

La déclaration des droits des filles (Élisabeth Brami)

note: 2club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Un album qui aborde avec humour le droit des filles à s'habiller comme elles le souhaitent, à jouer à ce qu'elles veulent, à aimer qui elles préfèrent…

A lire pour rire et comprendre. Edité par Amnesty International.

La déclaration des droits des garçons (Élisabeth Brami)

note: 2club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Manifeste en faveur du droit des garçons à s'habiller comme ils le souhaitent, à jouer à ce qu'ils veulent, à aimer qui ils préfèrent…

A lire pour rire et comprendre. Edité par Amnesty International.

Un tout petit bout d'elles (Raphaël Beuchot)

note: 3club lecteur - 30 juillet 2018

Quand la bande dessinée n’est pas drôle, qu’elle nous informe et nous interpelle sur un sujet grave.

Danser au bord de l'abîme (Grégoire Delacourt)

note: 2club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Sur un coup de tête, Emma, 40 ans, mariée et mère de trois enfants, quitte sa famille pour s'enfuir avec un homme qu'elle connaît à peine. Un roman sur l'urgence de vivre pleinement l'instant présent et la toute-puissance du désir.

Le début pourrait être banal mais très vite coup de théâtre: on comprend que cette histoire est extraordinaire et on ne juge plus l’infidélité de la même façon.

Ce livre nous retourne comme une crêpe ! Belle écriture, on pleure beaucoup!

Les loyautés (Delphine de Vigan)

note: 3club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Une exploration des loyautés qui les unissent ou enchaînent Théo Lubin, enfant de parents divorcés, son ami Mathis Guillaume avec qui il se lance dans des jeux dangereux, leur professeur Hélène, marquée par une enfance violente, et Cécile la mère de Mathis, qui voit son équilibre familial vaciller.

Histoires de maltraitance, nous avons toutes les versions :celle du prof, de l’élève, du copain et de la mère du copain.

Poignant, bouleversant.

La femme qui ne vieillissait pas (Grégoire Delacourt)

note: 3club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Betty a 47 ans et réalise qu'elle ne voit pas son corps prendre de l'âge : elle n'a pas de rides ni de cheveux blancs. Un roman sur la peur de vieillir.

Une curiosité, plein de vérités.
Saisissant, touchant, renversant.

Terres promises (Milena Agus)

note: 3club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Peu après la Seconde Guerre mondiale, Raffaele rêve de quitter la Sardaigne pour le continent. Il s'installe à Gênes avec sa femme, Ester, mais celle-ci souhaite bientôt retourner sur son île natale.

Leur fille, Felicita, y découvre le communisme avant de tomber amoureuse d'un noble et de donner naissance à un fils, Gregorio. Une saga familiale entre Cagliari, Gênes et New York.

Et si la terre promise était effectivement au bout de la rue !....comme le pense Felicita, héroïne lunaire, qui par son optimisme, nous donne des leçons.

Excellent !

Dans la forêt (Jean Hegland)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Alors que la société vit dans la peur et que la civilisation s'écroule, Nell et Eva, deux adolescentes, sont livrées à elles-mêmes dans leur maison perdue dans la forêt, après la disparition de leurs parents.

Passionnées de danse et d'écriture, elles luttent pour survivre et découvrent les richesses de leur milieu naturel.

Prix de l'Union Interalliée 2018 (roman étranger). Premier roman.

Très fort émotionnellement, relations ambigües, pesantes. Atmosphère très lourde, peu d’espoir et de lumière pour finalement un dénouement inespéré.

Crispi et Mildiou (Groupe Tétras Jura)

note: 2club lecteur Marie-Laure - 30 juillet 2018

Crispi est de ceux qui pensent que l’herbe est plus verte ailleurs.
Voilà pourquoi, accompagné d’un improbable acolyte, cet oiseau de 40g se lance dans un périlleux voyage à travers les montagnes jurassiennes.
Jusqu’où iront les deux vagabonds ?

Humour et beaux dessins sont au rendez-vous de ce livre jeunesse.

Le Journal de mon père n° 03
L'apaisement (Jirō Taniguchi)

note: 4club lecteur - 23 juillet 2018

Yoichi Yamashita retourne dans sa ville natale pour l'enterrement de son père et y retrouve des membres de sa famille qu'il n'a pas vus depuis longtemps. Il se souvient de son enfance heureuse, jusqu'au jour où un incendie a ravagé la ville, détruisant le salon de coiffure familial et laissant les Yamashita dans un dénuement total. Chronique de la vie quotidienne au Japon dans les années 1950.

Le Journal de mon père n° 02
La séparation (Jirō Taniguchi)

note: 4club lecteur - 23 juillet 2018

Yoichi Yamashita retourne dans sa ville natale pour l'enterrement de son père et y retrouve des membres de sa famille qu'il n'a pas vus depuis longtemps. Il se souvient de son enfance heureuse, jusqu'au jour où un incendie a ravagé la ville, détruisant le salon de coiffure familial et laissant les Yamashita dans un dénuement total. Chronique de la vie quotidienne au Japon dans les années 1950.

Le Journal de mon père n° 01
Le grand incendie (Jirō Taniguchi)

note: 4club lecteur - 23 juillet 2018

Yoichi Yamashita retourne dans sa ville natale pour l'enterrement de son père et y retrouve des membres de sa famille qu'il n'a pas vus depuis longtemps. Il se souvient de son enfance heureuse, jusqu'au jour où un incendie a ravagé la ville, détruisant le salon de coiffure familial et laissant les Yamashita dans un dénuement total. Chronique de la vie quotidienne au Japon dans les années 1950.

Silo (Hugh Howey)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 23 juillet 2018

L’atmosphère de la Terre étant devenue toxique, les survivants vivent dans un immense silo souterrain, avec pour seul lien avec la surface des caméras.

Mais les bannis de la société, renvoyés dehors, vont tous, de manière inexpliquée, nettoyer les capteurs des caméras avant de mourir.

Prix des libraires du Québec 2015 (roman étranger).

Comment une société se réorganise après une catastrophe ? Solidarité et aussi compétition.
Histoire philosophique, très bon état d’esprit .

Le "Sans Dieu" (Virginie Caille-Bastide)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 23 juillet 2018

Arzhur de Kerloguen, un modeste hobereau breton, assiste aux décès de ses sept enfants lors d'une famine à l'hiver 1709.

Alors que sa femme perd la raison, il fuit en mer, maudissant sa foi. En 1715, devenu le capitaine Ombre, il vogue à bord du Sans Dieu et fait régner la terreur. Un jour, il fait prisonnier un prêtre jésuite avec qui il discute longuement de l'existence du divin.

Premier roman.

Roman historique, d’aventures et plus particulièrement de pirates. Beaucoup de rebondissements avec des personnages forts.

Retour en terre (Jim Harrison)

note: 4club lecteur - 23 juillet 2018

Très bien écrit et ressenti.
L’histoire n’est pas prégnante mais les personnages si.

Le jour où j'ai appris à vivre (Laurent Gounelle)

note: 4club lecteur Sophie - 23 juillet 2018

La vie de Jonathan bascule le jour où une voyante lui dévoile les lignes troublantes de son avenir. Il se retrouve malgré lui au coeur d'une aventure mêlée de rencontres et d'expériences scientifiques mystérieuses. Sa vision de la vie est alors bouleversée.

Dans la peau d'une bête (Charles Foster)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Le vétérinaire et docteur en éthique retrace l'expérience qui l'a mené successivement dans la peau d'un blaireau, d'une loutre, d'un renard des villes, d'un cerf ou encore à suivre la route d'oiseaux migrateurs tels que les martinets. Entre science et humour, il interroge la frontière entre homme et nature, met en réflexion les sens et l'instinct humains.

Prix 30 millions d'amis 2017 (document).

Charles Foster n’interprète pas ce que pourraient penser les animaux dont il expérimente le mode de vie. Grace à ses sens qu’il imprègne et rééduque, il peut parler de son vécu d’homme dans la peau de telle bête . Il ne pense pas « à la place » de l’animal mais épouse sa vie...tant que faire se peut. Cela lui permet de ne pas extrapoler. L’humour décalé et la cocasserie de certaines situations contraste avec le stress engendré par d’autres. Ce très bon livre nous remet à notre place dans l’univers.

Titoss & Ilda n° 01
Pirates en vue ! (Bannister)

note: club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

L'histoire de la piraterie revisitée par un petit squelette sympathique et une petite fille trompe-la-mort. Le papa de Titoss est le gardien d'un formidable trésor de pièces d'or. La vie est simple sur cette petite île perdue. Papa essaie de faire la sieste et Titoss passe son temps à lui faire des blagues. Jusqu'au jour où un navire de pirates est en vue... Une histoire sans texte.

Irritant une telle banalisation de l’agressivité dans cette bande dessinée pour les petits. Tous les personnages ne rêvent que de vol et de vengeance. Les adultes sont râleurs, idiots et pas protecteurs. Cette BD donne une idée très négative des rapports humains. La morale de l’histoire pourrait être : comment voler le trésor par la violence, la sournoiserie et la trahison.

Les vieux fourneaux n° 04
La magicienne (Wilfrid Lupano)

note: 5club lecteur - 6 juillet 2018

Après une tournée estivale d'une pièce de théâtre, Sophie et son grand-père Antoine rentrent au village, où ils découvrent qu'un projet d'extension de l'entreprise Garan-Servier, qui relancerait l'économie de la région, est menacée par une mystérieuse magicienne dentelée qui occupe le terrain.

Jubilatoire, espiègle, plein d’humour, sensible, ravigotant...Vraiment à ne pas manquer !

Les vieux fourneaux n° 03
Celui qui part (Wilfrid Lupano)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Suite de cette série mettant en scène les tribulations de trois septuagénaires. Alors qu'Emile se fait hospitaliser suite à un malaise, Antoine apprend avec indignation que sa petite-fille Sophie achète des oeufs à Berthe, l'ennemie du village. Cette dernière tente de comprendre l'origine du conflit qui les oppose.

Jubilatoire, espiègle, plein d’humour, sensible, ravigotant...Vraiment à ne pas manquer !

Les vieux fourneaux n° 02
Bonny and Pierrot (Wilfrid Lupano)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Grâce à ses investissements passés, Pierrot reçoit un versement inattendu qui lui sauve la vie. Mais lorsque sa muse Bonny réapparaît, le septuagénaire est bouleversé.

Jubilatoire, espiègle, plein d’humour, sensible, ravigotant...Vraiment à ne pas manquer !

Les vieux fourneaux n° 01
Ceux qui restent (Wilfrid Lupano)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Trois septuagénaires se lancent dans un road-trip rocambolesque : Antoine vient de perdre sa femme qui l'a trompé, il y a quarante ans, avec son patron. Il décide de commettre un crime passionnel rétroactif et ses amis tentent de l'en dissuader.

Prix des libraires BD 2014, prix du public Cultura (Festival de la BD d'Angoulême 2015), prix Libr'à nous 2015 (BD), prix de la BD Fnac 2015 (Belgique).

Jubilatoire, espiègle, plein d’humour, sensible, ravigotant...Vraiment à ne pas manquer !

Un grand bourgogne oublié n° 02
Quand viennent les cicadelles (Manu Guillot)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Dans le Mâconnais, les trois frères Jaffres doivent détruire un tiers de leurs parcelles à cause de parasites dans leurs vignes. Le domaine ainsi réduit, un des frères doit partir et c'est à leur mère de décider lequel d'entre eux. Avec un dossier documentaire.

Un grand bourgogne oublié n° 01 (Emmanuel Guillot)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Propriétaire d'un domaine dans le Mâconnais, Manu découvre un lot de bouteilles anciennes qui lui permet de déguster le meilleur vin qu'il ait jamais goûté. Il décide de replanter une parcelle avec les pieds de vigne qui ont permis de concevoir cette merveille.

La maison des négawatts (Thierry Salomon)

note: 3club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Un ouvrage pour construire ou rénover son logement, choisir son système de chauffage ou bien acquérir un appareil électroménager performant. Un guide pratique pour traquer les consommations inutiles et utiliser judicieusement l'énergie solaire.

Les amis d'Emma (Claudia Schreiber)

note: 3club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Max, un gratte-papier atteint d'une maladie incurable, décide de faire un long voyage au Mexique avant de mourir. Pour cela, il a volé une grosse somme d'argent.

Mais le voyage se termine dans la cour de la ferme d'Emma, une femme solitaire qui vit dans la crasse, tue un cochon par semaine et survit en vendant des saucisses. La rencontre de deux êtres que tout oppose.

La Petite poule rousse (Pierre Delye)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Une petite poule rousse trouve un grain de blé et cherche en vain de l'aide pour le planter. Adaptation du conte traditionnel anglais avec des illustrations à partir de collage.

Le mystère Henri Pick (David Foenkinos)

note: 5club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Bibliothécaire à Crozon dans le Finistère, Jean-Pierre Gourvec entreprend de réaliser l'idée de Richard Brautigan de créer une bibliothèque pour entreposer les manuscrits refusés par les éditeurs. Des années après, une éditrice tombe sur un des manuscrits et le publie. Le succès est immédiat. S'enchaîne une série de péripéties pour découvrir l'identité véritable de l'auteur de ce manuscrit génial.

Chroniques de l'Université invisible (Maëlle Fierpied)

note: 4club lecteur Marie-Laure - 6 juillet 2018

Tour à tour, Mélusine, Framboise et Tristan sont kidnappés par l'Université invisible et embarqués sur une île mystérieuse dans le but de perfectionner leurs dons uniques, magiques et terribles...