Rechercher

Résultat de la recherche

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 4 résultats (0.02 secondes)
page 1

Documents

Type de document: disques
disques
Afficher "La nausée"
Editeur(s)
Association La Canaille
Année
2014
Résumé
Avec ce troisième album auto-produit - conclusion d'une trilogie frontale et engagée, virage annoncé vers de nouveaux horizons musicaux -, le rappeur use une plume visiblement incorruptible, et par-dessustout fédératrice : aux scratchs, DJ Pone (Birdy Nam Nam) envoie des valses hallucinantes ; à la guitare, Serge Teyssot-Gay assomme, accompagné de Lazare, performeur prometteur déjà vu au festival d'Avignon ; Lorenzo Bianchi, esthète de l'IRCAM, signe une production pharaonique ; quand pour clôturer l'album, Sir Jean (Le Peuple de l'herbe) apporte son univers ragga. Autant de rencontres marquantes, sorte d'amitiés fertiles nées sur les routes - imprévisibles et pourtant si capitales dans la carrière de La Canaille - promptes à enrichir le catalogue déjà riche d'un artisan aussi à l'aise dans l'écriture que dans le discours lorsque, limpide, il s'exprime sur des thèmes qui lui tiennent à coeur. Pas étonnant donc, que la carrière de ce fan inconditionnel de Léo Ferré eut été marquée par des récompenses décisives, comme en 2006, lorsque le Fair, le Prix Chorus Hauts-de-Seine et les découvertes du Printemps de Bourges lui tombent dessus la même année.
Type de document: disques
disques
Afficher "Par temps de rage"
Editeur(s)
Wedge
Année
2011
Type de document: disques
disques
Afficher "11.08.73"
Editeur(s)
Association La Canaille
Année
2017
Résumé
11 août 1973. DJ Kool Herc, organise une block party au pied de son immeuble au 1520 avenue Sedgwick dans le Bronx à New York. L'histoire retiendra ce jour comme la " date de naissance " de la culture Hip-Hop. 11.08.73 ces six chiffres s'imposent à Marc Nammour pour baptiser son quatrième album et marquer le retour aux sources de La Canaille. Entre rock, rap, poésie et slam, cet esthète avide de rencontres tout azimuts (cela va de Serge Teyssot-Gay à DJ Pone) depuis plus de dix ans ne s'est jamais laissé enfermer dans une discipline. Après les albums Une Goutte De Miel Dans Un Litre De Plomb en 2009, Par Temps De Rage en 2011 et La Nausée il y a trois ans, 11.08.73, célèbre son premier amour : la culture Hip-Hop et la musique rap. Marc Nammour sur les onze plages de ce projet s'est entouré de Jérôme Boivin (bassiste du groupe Java), du batteur Alexis Bossard (il accompagne le groupe De la Soul en tournée européenne) et Valentin Durup guitariste pour Brigitte et Joseph Chedid. Constamment en quête d'une cohérence artistique, sur 11.08.73, les musiques sont jouées live, puis programmées pour la base rythmique, agrémentés d'un riff de guitare par ci ou un solo de clavier par là et surtout rehaussés par la voix de Marc Nammour. Toujours le poing levé et le verbe haut on retrouve dans 11.08.73 des morceaux revendicatifs (République, Sale boulot), du storytelling comme sur l'éponyme 11.08.73 ou Rôde avec l'équipe et des titres plus légers comme Je procrastine ou le lumineux Jour de fête. Résultat ? Marc Nammour redonne sa vraie définition aux deux premières lettres de Maître de Cérémonie. Chaque piste de 11.08.73 offre un nouveau thème et une interprétation différente. Cette célébration du Hip-Hop, Marc Nammour la partage avec la gouaille savoureuse de JP Manova, la prose poétique de Lucio Bukowski et la maestria de Mike Ladd pilier de la scène rap indépendante U.S de la fin des années 90. La fête est complète. La Canaille voulait avec 11.08.73 amener sa pierre à la culture Hip-Hop. Kool Herc alias Clive Campbell, immigré jamaïcain dans le New York des années 70 s'était inspiré de la culture dancehall. La Canaille, alias Marc Nammour, lui fils d'immigré libanais, installé à Montreuil en Seine-Saint-Denis, inspiré par Aimé Césaire et Léo Ferré, 44 ans plus tard donne sa version.