Rechercher

Résultat de la recherche

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 6 résultats (0.01 secondes)
page 1

Documents

Type de document: disques
disques
Afficher "Cure"
Editeur(s)
Universal music
Année
2018
Résumé
Remarqué aux Transmusicales de Rennes en décembre 2016 avant de remporter le Prix du Printemps de Bourges en avril, le jeune Eddy de Pretto apporte un souffle inédit à la nouvelle scène française. Son premier album, est produit par Kyu Steed & Haze (Booba, PNL, Action Bronson, MHD...). Débarqué de Créteil, il cite aussi bien Frank Ocean, Kanye West que Claude Nougaro parmi ses influences. Il défriche des territoires inconnus où les thèmes et les sonorités qu'il emprunte au rap disputent l'espace aux grands noms de la chanson française. Son verbe sans filtre, âpre et sexuel, convoque la nuit, la fête et la drogue sans aucun artifice. Eddy de Pretto, c'est la chanson française qui fait un pas de côté et le rap français qui n'a désormais plus peur d'être sensible, de redevenir conscient.
Feu 
Type de document: disques
disques
Afficher "Feu"
Editeur(s)
Seine zoo
Année
2015
Résumé
1er album solo d'un des rappeurs phares du groupe 1995. Une nouvelle étape dans la carrière de l'artiste qui a déjà collaboré à de nombreux featurings (Selah Sue, Ed Sheeran...). Epaulé à la production par Stwo (Drake..), Hugz, Richie Beats, Enzoo, il étire une architecture singulière un beat hybride à la fois confortable et déroutant qu'il tord et arrange à sa guise.
Type de document: disques
disques
Afficher "Flip"
Editeur(s)
Grand Musique
Année
2017
Résumé
Après plusieurs EPs très concluants, le rappeur du 13ème arrondissement parisien, Lomepal, propose son 1er album. Nouvelle édition contenant 18 titres.
Type de document: disques
disques
Afficher "Des angles et des épines !"
Editeur(s)
L'Autre
Année
2015
Résumé
En 2012, pour la sortie de leur 1er album "Digère et recrache", on disait d'eux qu'ils étaient "des inventeurs incroyables et époustouflants, comme un combo détonnant et improbable qui redessine les frontières du hip hop, de l'électro et de la chanson. Ils disent d'ailleurs de leur musique que c'est un joyeux bordel qui se fout des codes et des cadres, qui tente de penser avec finesse, poésie, aigreur. Un regard frais et neuf sur ce présent pas toujours évident. " Depuis, la scéne française a vue naitre des groupes comme Fauve , Feu !Chattertton, Grand Blanc, une nouvelle scène en français qui raconte tout haut ce que le commun des mortels pense tout bas : 2014, rien n'est évident. Mais on avance... Entre Rap, Slam et Spoken word, Cabadzi constate avec finesse et rudesse la vie d'aujourd'hui. Dans ce nouvel album, Cabadzi nous raconte une histoire à travers une personne, un monsieur tout le monde. Une photographie de ses intimités, là, maintenant. Donc de nos intimités. Des angles et des épines, des choses qu'on ne dit pas, qu'on n'ose jamais dire mais qu'on garde toute une vie. On part de l'individu pour parler de la société et non l'inverse. Comme leur premier album, "Des angles et des épines" est en français malgré des influences musicales 100% anglaises : Arcade Fire, Flume, Tune Yards, Mia, Four Tet, Sage Francis, Rone, Shabazz Palaces, Die Antwoord, Domtree, Radiohead, Nick Cave, Arctic Monkeys, Buck 65, These New Puritans, Dope Dod, Others Live, Lee fields, Odd future, James Blake, Agnes Obel... Encore de quoi brouiller les pistes et proposer un deuxième album plus compact mais toujours aussi inclassable.
Type de document: disques
disques
Afficher "Ennemi de l'ordre"
Editeur(s)
Anfalsh
Année
2006
Type de document: disques
disques
Afficher "Lithopedion"
Editeur(s)
Universal music
Année
2018
Résumé
Comme le deuxième et précédent album Ipséité en 2017, Lithopédion a fuité sur internet deux jours avant sa sortie, faisant dire aux détracteurs du rappeur belge que le procédé relevait d'une astuce pour créer le " buzz " autour de sa mise à disposition dans les bacs et sur les sites de téléchargement et de streaming. Quelque mois auparavant, Damso avait dû affronter l'ire des ligues féministes pour que son partenariat avec la Fédération belge de football soit annulé en raison des paroles sexistes de ses chansons. Les prescripteurs auront encore du travail à l'écoute des dix-sept pistes de ce nouvel album au titre peu usité (le lithopédion est un foetus d'une grossesse non arrivée à terme). Le recueil démarre sans sommation et les " mots doux " fusent dès le morceau d'ouverture. Il faut toutefois reconnaître au rappeur couvert de disques de platine sa propension à chercher des sons plus originaux que la moyenne, effectuant un vrai travail de producteur, en sus de réflexions parfois pertinentes sous couvert de vocabulaire pour le moins familier. Sans s'étendre, car il privilégie les morceaux aussi courts que leurs intitulés, Damso balance sur " Baltringue ", tempère la voix et le rythme sur " Julien " et sa belle atmosphère cotonneuse, se fend d'un duo avec la compatriote pop Angèle sur " Silence " et accélère le débit sur " Feu de bois ". La persistance du tempo moyen et des sonorités feutrées, à peine bousculées par la frappe d'une boîte à rythmes, apporte à l'ensemble une certaine homogénéité, propice à l'écoute en boucle... comme il en serait d'un opus ambient. Un motif de guitare léger et répétitif, exotique, rompt cette unité sur " Même issue ", le titre le plus exotique et congolais de Lithopédion, mais " Smog " renoue avec l'ambiance générale et le verbe cru qui fait tant hérisser les poils des non-avertis, tout comme " Aux paradis ", qui vire à l'orgie. Si la suite perd en originalité pour répéter le thème à l'envi dans " Tard la night " ou " Noir meilleur ", Damso déroule tranquillement son flow, ses coups sur " Dix leurres " et " NMI " et assure sans forcer.